Vers le contenu principal

Le CSTC devient Buildwise : découvrez tout ici.

ETICS - Pied de mur : jonction avec le terre-plein, sans éléments isolants interposés

Numéro de réference:
1418
Date de publication:
29/07/2020
Éléments de construction:
Structure portante:
La source:

  • 1. Maçonnerie
  • 2. Barrière anticapillaire
  • 3. Étanchéité
  • 4. Membrane à excroissances
  • 5. Isolant résistant à l'humidité derrière la plinthe
  • 6. Enduit de finition approprié (résistant à l'humidité et présentant une résistance accrue aux chocs)
  • 7. Enduit de base approprié (résistant à l'humidité et présentant une résistance accrue aux chocs)
  • 8. Profilé de départ en PVC (ETICS)
  • 9. Bande d'étanchéité (ETICS) (également appelée bande compressible)
  • 10. Panneau d'isolation (ETICS)
  • 11. Colle (ETICS)
  • 12. Enduit (ETICS)
  • 13. Enduit intérieur
  • 14. Plinthe
  • 15. Revêtement de sol
  • 16. Chape
  • 17. Membrane éventuelle (feuille PE)
  • 18. Isolation acoustique
  • 19. Membrane d'étanchéité à l'air éventuelle
  • 20. Isolation thermique du plancher
  • 21. Dalle portante (béton armé coulé, par exemple)
  • 22. Matériau drainant
  • 23. Collecteur
  • 24. Filtre

Aspects à prendre en compte

- L'ETICS doit être posé au moins 30 cm au-dessus du niveau du sol :

  • au-dessus de la barrière anticapillaire du mur (qu'il s'agisse de la membrane de protection contre l'humidité ascensionnelle ou d'une zone d'injection de produits hydrofuges)
  • au-dessus de la zone d'éclaboussure (eaux de rejaillissement). Une zone de gravillons d'au moins 30 cm de large peut en outre être aménagée aux abords du bâtiment. Cette zone permettra d'éviter la proximité de la végétation, d'empêcher qu'un revêtement disposé autour du bâtiment n'exerce une pression sur les plinthes, et de limiter la pression temporaire de l'eau au pied du mur
  • à partir d'une zone d'impact acceptable pour le système.
- Une plinthe est posée dans la zone située entre le sol et le départ de l'ETICS. Selon son aspect et son exposition aux chocs, cette plinthe peut être constituée d'un matériau résistant aux chocs comme de la pierre naturelle ou du béton (voir les fiches 1.1. et 1.4.). Dans le cas présent, l'isolant résistant à l'humidité de la plinthe est parachevé avec un système d'enduit adapté (système insensible à l'eau plus résistant aux chocs pour lequel il convient de demander les garanties nécessaires au fabricant). L'enduit de base approprié doit se prolonger sous l'isolation de la plinthe. L'enduit de finition adapté (de teinte de préférence plus foncée) s'arrête au-dessus du niveau du sol. L'isolation des plinthes doit être insensible à l'humidité (XPS ou EPS spécifique, par exemple), en particulier si elle se situe en partie sous terre, comme c'est le cas ici. Le chemin de moindre résistance thermique doit en effet être supérieur ou égal à 1 mètre, afin de respecter la règle de base n° 3 de la réglementation PEB. Si l'isolation descend de plus de 50 cm sous le niveau des terres, on considère qu'il s'agit d'une isolation enterrée elle doit donc présenter une résistance à la compression plus élevée.

- On peut également obtenir un détail conforme à la PEB en utilisant des éléments isolants interposés (voir fiche 1.1.).

- Une membrane d'étanchéité à joints soudés ou collés (n° 3) est nécessaire pour éviter toute infiltration latérale. Elle doit être collée ou soudée sur toute sa surface dans le cas où il faut ensuite coller l'isolation de la plinthe contre la membrane. Comme l'adhérence de cette membrane au support n'est pas toujours garantie, il y a lieu de prévoir un drainage en pied de façade (sauf si le sol est très perméable). Cette façon de procéder n'est envisageable que si le niveau de la nappe phréatique se situe sous ce drainage. Certains produits d'étanchéité liquides sont toutefois aptes à résister à une pression d'eau temporaire et ne nécessitent donc pas de drainage complémentaire. Il importe bien entendu de se conformer scrupuleusement aux instructions du fabricant en ce qui concerne les conditions de mise en oeuvre de ces produits et la préparation du support.

- Le raccord entre l'ETICS et la plinthe isolante s'effectue à l'aide d'un profilé de départ et d'une bande d'étanchéité (également appelée 'bande compressible'). On utilise de plus en plus souvent des profilés en plastique pour éviter les ponts thermiques dits linéaires. Le profilé doit être muni d'un larmier efficace. Lorsqu'il soutient temporairement le panneau d'isolation, il doit être fixé mécaniquement au support. Une cornière distincte peut éventuellement être utilisée à cet effet. Le profilé de départ peut alors être inséré entre l'isolant de la plinthe et la première couche isolante de l'ETICS. La bande d'étanchéité est placée entre le profilé et la plinthe. Le larmier du profilé de départ de l'ETICS doit dépasser la plinthe sur environ 2 cm, afin d'écarter l'eau de pluie ruisselant sur la façade. On trouvera davantage de directives pratiques concernant la pose de ces profilés, des panneaux d'isolation, des treillis de renforcement et de l'enduit au chapitre 6 de la NIT 257.

- Si l'on souhaite réduire l'écart de niveau entre le revêtement extérieur et le sol intérieur pour améliorer l'accessibilité des baies de porte, il y a lieu de se référer à la fiche 1.6.

1418_DET2_20200729.svg


Publications connexes