Vers le contenu principal

Le CSTC devient Buildwise : découvrez tout ici.

Sécurité incendie des façades de bâtiments multi-étages - FiSaF

Les façades doivent évoluer pour allier performance et limitation des risques de propagation des incendies
Sécurité incendie des façades de bâtiments multi-étages - FiSaF

Source: 'Shutterstock'

L’incendie tragique de la tour Grenfell à Londres en juin 2017 est l’un des plus meurtriers de ces dernières décennies en Europe. Cet évènement et d’autres incendies de façades importants posent la question des conséquences d’incendies semblables sur des bâtiments moyens et élevés en Belgique. 

L’évolution des modes constructifs mis en œuvre ces dernières années, en particulier pour améliorer l’efficacité énergétique, entraîne de nouveaux risques de propagation du feu par les façades. Ces risques font suite par exemple à l’augmentation des épaisseurs d’isolant et du développement de l’isolation thermique par l’extérieur, au renforcement de l’étanchéité à l’air de l’enveloppe des bâtiments et à la diversité des matériaux utilisés pour l’isolation et les revêtements de façades. De nombreux matériaux combustibles peuvent être utilisés dans les façades des bâtiments. Le développement de nouveaux matériaux tels que les panneaux composites, les isolants biosourcés ou l’essor des constructions en bois sont autant d’exemples augmentant sensiblement la charge calorifique mobilisable en façade. 

La réglementation en matière de prévention des incendies en vigueur dans notre pays est établie au niveau fédéral. Pour les nouveaux bâtiments, une partie importante de cette réglementation a été établie en 1994. Même si elle a subi plusieurs modifications depuis sa publication, cette réglementation s’est basée en grande partie sur des normes publiées en 1980 qui ne prenaient à l’époque pas en compte toutes ces évolutions. Suite aux évolutions des pratiques de construction, de nouvelles réglementations et normes sont nécessaires pour prévenir ces nouveaux risques de propagation du feu via les façades des bâtiments multi-étages. Ces dispositions concernent aussi bien les nouvelles constructions que les rénovations énergétiques des façades existantes. 

Le projet FiSaF a pour ambition de proposer des solutions permettant de limiter ces risques avec pour objectifs : 

  • Proposer des mesures préventives pour la sécurité incendie lors de la phase de construction et pour les rénovations énergétiques des bâtiments existants; 
  • Développer des revêtements de bâtiments répondant aux exigences; 
  • Proposer des exigences en matière de sécurité incendie pour les façades vertes; 
  • Optimiser des solutions types pour les éléments de façade ignifugés dans les structures à ossature bois; 
  • Développer et optimiser des solutions génériques pour les murs-rideaux; 
  • Proposer des solutions pour réduire le risque de propagation du feu à travers les composants essentiels de la façade et la cavité d'air ventilée derrière le bardage. 

Le projet analyse également des plans de bâtiments et réalise des tests en laboratoire pour d'autres performances essentielles. L'objectif est de proposer des détails de conception et de construction de façades intégrées afin de répondre aux diverses exigences applicables aux nouveaux bâtiments : sécurité incendie, réglementation thermique, confort acoustique, étanchéité à l'air, durabilité, ... 

Avec le support de

SPF Economie NBN

Avez-vous des questions sur ce projet: